La véridique et fabuleuse histoire d'un étrange groupuscule : le CCPPO / Cie les Lubies

08.03.2015 > 13h
BANQUET LITTERAIRE

20€ / 1h30

Un banquet littéraire aux saveurs utopiques…
C.C.P.P.O est le sigle énigmatique de Centre Culturel Populaire de Palente-les Orchamps, né officiellement en septembre 1959. 
Ce récit ne commence pas par « il était une fois… » Michèline Berchoud cherche à raconter ce qui a uni des ouvriers dans ce quartier populaire de Besançon.

« Le CCPPO n’a cessé de tenter des expériences pour aider les travailleurs à conquérir une culture qui est, comme le feu, à la fois une lumière, un réconfort, et une arme. Le CCPPO mesure les limites de son action : il n’a pas changé les structures de la société, ni même pensé que l’invasion de la scène du théâtre municipal puisse résoudre les problèmes culturels et sociaux… il a simplement, avec les organisations syndicales et ouvrières, traduit la revendication culturelle des travailleurs, non dans l’abstrait, mais à travers des manifestations : expositions, ciné-clubs, spectacles originaux montés par l’équipe, meetings théâtraux, concerts… ». Ces ouvriers ont vécu les grèves chez LIP (événement intense et tournant dans la vie de cet étrange groupuscule). Mais surtout, ces ouvriers ont eu l’audace de leur projet : la culture, pour eux, aux côtés de la peinture, c’était les artistes, les créateurs, les poètes. C’était Ariane Mnouchkine, Patrice Chéreau, Eugène Guillevic, Emmanuel Roblès, Colette Magny, Mikis Théodorakis, Francesca Soleville, Jean-Luc Godard, Chris Marker… Ils les ont invités à venir à Palente.. Certain-e-s sont venu-e-s, d’autres pas. Certain-e-s furent des rencontres temporaires, parfois déterminantes, d’autres des complicités-amitiés durables. Michèle Berchoud raconte ces êtres, leurs amitiés, leurs confrontations, leurs joies, leurs égarements, leurs enthousiasmes, leurs fulgurances, leurs déceptions aussi. Elle raconte tous ces moments de vie. Ces « soirées de culture », ces venues d’artistes, ces luttes à l’instant de la lutte. Son récit est une écriture de l’humain.

Mise en scène Sonia Millot & Vincent Nadal
Adaptation et conception Vincent Nadal
Avec Sonia Millot et Augustin Mulliez

Les Lubies
« Notre intention est de mettre en jeu des textes, des visions poétiques, ludiques et physiques. Les Lubies sont une fantaisie théâtrale. Théâtre débridé et authentique.
Nos créations s’emparent librement de l’objet, de l’image, du son, de la musique en live, du corps performatif, des œuvres du répertoire, de nos propres écritures, des rencontres humaines. 
Le temps de la représentation est un rendez-vous avec les spectateurs, un moment fort où s'expriment la vivacité et la richesse du rapport entre le commun et le singulier, l'intime et la chose publique, le connu et l'inconnu.
« OU QUE CE SOIT, TOUT PEUT SE JOUER, ON PEUT SE JOUER DE TOUT ». Depuis 7 ans donc, Sonia Millot et Vincent Nadal ont eu à cœur de mettre en œuvre des créations qui reflètent la singularité de leur projet artistique. 

Sonia Millot, metteur en scène, comédienne, marionnettiste
Elle a fait ses études au CNR de Bordeaux et à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville- Mézières.
Elle a joué sous la direction de B. Heurtebise, J-P Ibos, B. Jaques Wajeman, L. Laffargue, F. Maragnani, V. Nadal, A. Poujol, L. Rogero, J.-L. Thamin.
Elle crée, avec Betty Heurtebise, au sein de la Petite Fabrique A l’ombre d’une histoire, un théâtre d'ombres nomade dont elle conçoit l’univers graphique (500 représentations).
Elle obtient un prix de la fondation Orange pour son projet kamishibai pour lutter contre l'illettrisme.
Elle collabore à la mise-en-scène de 7 spectacles de L. Laffargue, de la Compagnie du Soleil Bleu, ainsi qu’à l’écriture de Casteljaloux 1ere et 2ème version.
En 2012-2013, elle met en scène Hubert Chaperon dans son texte L’Assiette au sein du bureau de production «J’adore ce que vous faites».
Avec Vincent Nadal elle crée en 2007 la compagnie Les Lubies. Elle met en scène leur dernière création Ubu Roi dans trois nouvelles versions (Vrout, Gidouille et Frigal). La version Vrout a retenu l'attention des professionnels lors d'une rencontre Région en scène Aquitaine -Midi Pyrénées en janvier 2014, ce qui a donné lieu à 63 représentations à ce jour. Vincent et Sonia, avec la complicité d'Erwin Chamard, cameraman, ont également mené un travail de création avec des enfants et des adolescents d'une MECS (Maison d'enfance à caractère sociale) pendant 6 mois en 2014 jusqu'à l'aboutissement de deux films projetés en public.
Formatrice, elle partage son expérience au travers de stages et d’ateliers auprès d’un public amateur et professionnel (écriture, pratique théâtrale, pratique marionnettique, expression orale à l’école des avocats de Bordeaux).

Vincent Nadal, comédien, marionnettiste
Acteur formé au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine puis à l’ESNAM- Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, il a joué sous la direction de Daisy Bolter, Françoise Coupat, Daniel Danis, Laurent Fréchuret, Jean-Philippe Ibos, Laurent Laffargue, Sébastien Laurier, Florence Marquier, Eric Massé, Sonia Millot, Philippe Minyana, Dominique Pitoiset, Arnaud Poujol, Philippe Ricard, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin et Clément Victor. 
En juillet 2010, Vincent Nadal a participé au Chantier Nomade «Performers de la scène- pour les acteurs qui en ont marre des metteurs en scène» mené par Rodrigo Garcia. 
En 2009, la Commission de la Fondation Beaumarchais-SACD accorde à son texte en cours d’écriture Happy Faust- Tragique(s) Song(e)s de Foire les aides liées à la bourse d’écriture (aide à la production et à l’édition).
Acteur associé au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN sur la saison 07/08, il joue Oswald dans Le Roi Lear, mis en scène par Laurent Fréchuret. Dans le même temps, il créé son texte Des Lear qu’il interprète seul sous la directioon de Sonia Millot. 

Les Banquets Littéraires, marque de fabrique de la Manufacture, réunissent le plaisir de la rencontre, du partage d’un repas et d’une écoute d’une œuvre. Ils rassemblent, plusieurs fois par an, une centaine de personnes autour d’un auteur, d’un thème, d’une œuvre littéraire et en offrent une restitution théâtralisée sur le temps d’un repas, en générale le dimanche midi. Conçus pour l’intérieur (La Verrière) ou l’extérieur (les Jardins), ils peuvent être confiés à des artistes compagnons (Collectif Crypsum en 2013) ou bien proposés à des artistes en résidence.